Saint Gaudens 06/02/21

J’y vais, j’y vais pas ? C’est quand même à 50km, autant que d’aller à Toulouse, mais sans les embouteillages… Je m’étais dit que je laisserais la météo décider, parce que filmer sous la pluie le matériel n’aime pas trop…  Il n’y a avait pas que ça,  mais bon, ça me regarde…

Je le dis à chaque fois, je déteste filmer les manifs, je n’arrive pas à faire, avec les images, quelque choses qui ne soit ni un clip de propagande pour la cause défendue, ni un reportage comme à la télé avec un bout de micro trottoir, l’interview d’un “responsable” , un tapis d’images sur lequel une voix de journaliste vous dit ce que vous devez penser…

Je n’ai jamais trouvé la bonne formule. Je me retrouve avec des images dont je ne sais pas trop quoi faire… La dernière fois sur ce même lieux j’avais trouvé une formule inventaire…

Cette fois je suis resté sur une formule “rangement”. J’ai trouvé 4 catégories… Attention, le montage, le mixage est à l’arrache.. c’est juste pour mémoire….

  1. La choré

A peine arrivé, je vois que ça parle de répétition d’une choré… Il y a quelque chose d’émouvant de voir des dizaine de gens se mettre à adopter une gestuelle, qui semble accessible… et qui pourtant demande du boulot pour chacun-e… Comme je suis dans la surenchère, je songe à certaines choré féministes récentes qui envoient du lourd… et là c’est pas vraiment le cas… On est presque au club Med… Mais au fait la culture c’est quoi?

2) Les interventions

Ce qui est assez étonnant, c’est que souvent les gens qui semblent des responsables de structure et qui interviennent ne ressentent pas forcément la nécessité de dire qui ils sont, un peu comme si on se connaissait, ça sent un peu l’entre-nous 🙂

3)La musique et la danse

Là il y avait du potentiel et de la générosité, mais là encore les gens n’étaient pas nommés, j’ai appris que le groupe de femmes s’appelaient  “les laidies”.. sans plus

J’ai trouvé là un bout de ce que pourrait être n’importe quelle manifestation… des gens qui jouent, qui dansent qui chantent.. et tout ça ,eux même, sans l’écrasante sono de la plus grosse des orgas organisatrices.. 🙂

4) Le reste…
https://vimeo.com/510185689
il y a avait l’omni présence de Sabrina, qui semblait porter à elle seule l’organisation de la manif, et qui le faisait avec une énergie inoxydable. Le gros intérêt est que ça rendait les  modes d’organisation transparentes.. on savait où on en était qu’est-ce qui nous attendait 🙂 . C’était un peu la grande prêtresse… parce qu’en définitive on était aussi dans une grande cérémonie… avec beaucoup, beaucoup de monde, les z’artistes, les assos culturelles et le public mélangé…

Sur le retour , un couple de mon âge, me diront avec beaucoup d’émotion combien ils avaient besoin de ça… Comme un grand bol d’air et d’espoir….

Même si à mon humble avis l’espoir ne s’est que faiblement construit, ici, sur place avec les gens qui étaient là… J’ai toujours cette fixette, de ce potentiels rassemblé en un lieu pendant une ou deux heures et qui retourne chacun chez soi…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *